Secrétariat SELARL 04 77 37 05 22

Conséquences affectivité

Elles se caractérisent par une pensée trop émotionnelle et une inadéquation des décisions entraînant :

1 – Une sur-réactivité : des prises de décision immédiates, non fondée sur une analyse objective de la situation mais sur l’état émotionnel du moment ou généré par cette situation (réaction « à chaud »).

2 – Une prise de risque : insuffisance de regard critique, insuffisance d’utilisation de critères objectifs/tangibles afin d’évaluer et de prendre des décisions.

3 – Un maintien ou une amplification des conduites non-productives : non arrêt d’une activité manifestement stérile et donc perte supplémentaire de capital (argent, temps, moyens, etc.) exemple : refus de vente, maintien de prix de vente trop élevé..



mattis libero Sed id, Donec venenatis Aenean lectus